Sortie botanique aux Sentiers de l’Abondance

Ça y est, la saison des sorties botaniques a commencé.

Samedi dernier j’ai donc accompagné un groupe d’une douzaine de personnes sur le chemin des herbes folles à Eygalières, dans un jardin situé au pied des Alpilles. Les Sentiers de l’Abondance est un jardin en permaculture, tout de formes arrondies et évanescentes, entrelacées de canaux où pousse l’osier. Le jardin est spécialisé dans les aromatiques et les fleurs, ainsi que la vannerie végétale. De nombreuses formations, dont certaines en partenariat avec IMDERPLAM, et des visites y sont proposées, des gîtes sont à louer et une salle immense du mas, datant du XVIIe siècle, est disponible pour des évènements divers. Plus d’infos sur leur site http://lessentiersdelabondance.com/

Nous avons commencé la matinée par un tour de table d’une plante avec laquelle on se sentait une affinité particulière, gustative, poétique, symbolique, sensuelle, utilitaire. La plupart des plantes choisies étaient soit très odorantes, soit piquantes, voire les deux: menthe, ortie, bourrache, ronce, romarin, lavande pour celles dont je me souviens. Seul le lys blanc est venu apporter un peu de douceur pour clore le tour de table 🙂

Grâce à l’humidité de ce printemps, les petites herbes poussent bien, mais elles ne sont pas encore en fleur pour la plupart, hormis la pâquerette et la bourrache. Nous nous sommes donc intéressés aux arbres en bourgeons et jeunes pousses : noyer, figuier, olivier ; ou en fleurs : pommier, poirier, cognassier, aubépine, sureau. Menthes, fenouil, angélique, framboisier, thym, romarin, calendula, pavot de Californie pour les espèces cultivées, fumeterre, pissenlit, gaillet gratteron, chardon-Marie, armoise, bourse à pasteur, folle avoine, plantain, coquelicot pour les sauvages ont émaillé notre parcours.

L’après-midi nous avons confectionné une huile de macération solarisée de fleurs et un vinaigre :

HMS régénérante pâquerette, bourrache, cognassier

vinaigre dépuratif pissenlit, fumeterre, romarin, menthe, fleurs de sureau.

Le soir, chacun est reparti avec ses produits et a rêvé, je l’espère, de plantes et de soleil !

J’y retourne le 28 mai, et j’espère que je pourrai alors parler des herbes de la Saint Jean et du vin de noix. C’est la nature qui décide! Au plaisir de s’y retrouver peut-être 🙂

P1050459

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s