Une corde à mon arc

le

En vrai, je voulais vous écrire un article sur la glycérine végétale, qui entre dans la composition des macérat glycérinés. Les macérats glycérinés sont les préparations que l’on utilise en gemmothérapie. Cet article aurait été une introduction à la formation que je vous propose les 28 mars et 18 avril sur ce sujet.

Vous avez compris que ce sera partie remise : mon agenda s’est rappelé à mon bon souvenir et ne m’a pas laissé le choix. Le mois de mars a juste eu le temps de commencer, que c’est déjà le plein de la course, justement en raison des nombreuses formations qui sont programmées à ce moment-clé de l’année.

Pour la plupart d’entre-vous, vous savez que je propose des formations pour professionnels et particuliers, sur un ou plusieurs jours, et que certaines peuvent être écrites sur mesure. Oui, mais, qu’est-ce que cela veut dire ?

Pour un public d’amateurs ou à la demande de structures (associations, communes, bibliothèques), je peux organiser des journées ou des demies-journées en herborisation et / ou en atelier de transformation de plantes en diverses préparations. Essentiellement, il s’agit de moments de (re)découverte des plantes utiles de notre environnement, sans niveau pré-requis. On part tout simplement de l’observation de la plante et on parle de ses utilisations possibles, de ce qu’elle représente en terme de milieu naturel ou de symbolique. Ces sorties peuvent se faire sur les plantes médicinales et comestibles, y compris les salades sauvages. Vous pouvez retrouver ces sorties botaniques ici et ici.

DSC_6257

Pour un public de particuliers désireux d’approfondir leurs connaissances en plantes médicinales et pour un public de professionnels (tourisme, jardiniers, professions paramédicales), je propose chaque année plusieurs stages sur divers thèmes. Ces stages sont construits sur une alternance de pratique sur le terrain et d’apports théoriques (en salle ou dehors, selon la météo et l’envie du moment). Cette année, je vous propose par exemple

  • Une formation d’initiation à la gemmothérapie. Celle de l’an dernier en co-animation avait eu du succès, c’est donc une récidive, mais en solo cette fois. Au programme : reconnaître un arbre en habit hivernal (sans les feuilles et sans les fleurs), observer un bourgeon et une jeune pousse, préparer un macérat glycériné, réaliser une récolte, découvrir les propriétés de quelques espèces et apprendre à les utiliser… Plus d’infos ici.
  • Une formation en co-animation avec Clémentine Blondon, sur les plantes des femmes. Les 17 juin, 1er et 15 juillet, nous vous parlerons des plantes utiles aux femmes, tout au long de la vie. Nous avons pensé cette formation comme une parenthèse, une bulle, un cercle. Compléter sa propre connaissance de son anatomie et de son fonctionnement. Échanger sur ses sensations et son vécu. Vivre l’écoute. Prendre soin de soi de manière autonome. Trouver des possibilités de réponse aux petits et grands tracas féminins.
  • Une formation sur les plantes estivales les 21 juin et 12 et 30 juillet. C’est aussi une formation que j’ai expérimentée l’an dernier. L’été est une période riche pour la cueillette. Plantes sauvages et plantes cultivées, feuilles et fleurs, plantes de terrain sec et plantes de montagne. Vous pouvez lire le contenu de la formation de l’an dernier ici. Les grandes lignes seront identiques.
  • Enfin, je projette une formation sur les graines et les racines à l’automne, fin septembre et fin octobre.

Pour un public de professionnels qui souhaitent se former dans le cadre de leur métier, je peux écrire des formations sur mesure. Ces formations peuvent être prises en charge par les OPCO (anciens OPCA), auprès desquels tous les salariés cotisent. L’an dernier, j’ai ainsi formé une personne en reconversion. Au mois d’avril prochain, je pars dans le Gers pour une formation sur les plantes du jardin médiéval. Pour le CIVAM Bio du Gard, j’animerai une formation sur la reconnaissance et l’utilisation des plantes sauvages par les agriculteurs, par exemple dans le cadre de l’accueil à la ferme. Les possibilités sont infinies. Plus d’infos ici.

J’ai eu la chance de grandir proche des plantes et je me fais un plaisir de transmettre à mon tour ce que j’ai appris et ce que j’ai expérimenté. J’ai l’habitude de publics hétérogènes et de m’adapter à mes interlocuteurs. J’aime par-dessus tout voir les participants des stages essayer les gestes et les méthodes, afin de se les approprier. Un regard plus fin, plus averti, plus entrainé, distingue plus de choses et permet au monde d’exister avec une richesse et une variété accrues. Je suis heureuse de partager cette richesse et cette diversité.

DSC_6212

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s