[Vidéo] La cueillette du thym – les gestes #1

Savez-vous cueillir ?

On l’a tous fait…

DSC_4324

Partir en promenade ou en randonnée, sans outils, sans même un couteau, tomber sur un joli pied de thym, le plumer, lui casser ses branches, voire, l’arracher.

Or cela a des conséquences désastreuses sur les ressources en thym. Ces mauvais gestes, ajoutés au climat, à l’embroussaillement des garrigues et à l’urbanisation galopante des zones rurales font s’effondrer les populations de thym, dont certaines variétés sont à présent rares.

Dans cette vidéo, je vous montre comment cueillir tout en douceur, en laissant assez de feuilles pour continuer à pousser, et surtout sans toucher les branches maitresses. Imaginez-vous que le thym est un arbre, et vous saurez où couper.

La première règle du cueilleur, c’est qu’on ne doit pas s’apercevoir de son passage. Autrement dit, « en forêt, vous êtes priés de vous comporter comme des animaux » Les animaux broutent les parties tendres du bout des lèvres, ils ne s’attaquent pas aux parties ligneuses. (Celui qui me parle d’ours, de sangliers, de chèvres ou de termites, je le mord)

Le thym est une merveilleuse plante aromatique et médicinale de la famille des lamiacées (comme la sauge sclarée, voir les critères de la famille ici, le romarin, la menthe, la mélisse, le serpolet, l’hysope, le basilic etc.) C’est le lamier blanc qui donne son nom à cette famille. Elle est l’une des plus importantes en phytothérapie, puisqu’elle contient beaucoup d’aromatiques. Qui dit arômes, dit principes chimiques, dont huiles essentielles.

DSC_4326

Les huiles essentielles sont produites par ces plantes pour se défendre contre la dent des herbivores et les parasites, et pour mieux résister à la sécheresse. Vous remarquerez que les lamiacées aromatiques ne craignent pas de pousser en sol sec, pauvre et chaud. Pour se rafraichir, les plantes transpirent, comme nous. Mais laisser s’évaporer de l’eau par temps sec, quand il n’y a aucune pluie à espérer pendant des semaines est une très mauvaise idée. Les huiles essentielles étant plus volatiles que l’eau, elles s’évaporent en premier, rafraichissant la plante, tout en lui permettant d’économiser son eau.

Suivant les contraintes géologiques (nature du sol, altitude) et climatiques, certaines lamiacées développent une signature olfactive (et donc chimique) différente. Ce sont les chemotypes. On trouvera donc selon les endroits des thyms qui ont des odeurs très différentes les unes des autres : fraiche, citronnée, fleurie, forte, camphrée… Faites l’essai de respirer chaque thym que vous croisez ! Parmi les chemotypes les plus connus, on trouve le linalol (montagne), le thujanol, le geraniol, le thymol, le carvacrol (camphré, garrigue). Ils vont aussi apporter des propriétés différentes.

La quantité d’huile essentielle est à son maximum dans la plante au moment où elle commence à faner. Elle sera notamment contenue dans le calice. C’est pourquoi de nombreux cueilleurs cueillent au printemps. À la loupe de terrain, ou encore mieux à la binoculaire, vous pouvez observer les poches à essence.

DSC_4331

En revanche, les cueilleurs traditionnels, les anciens, cueillent de préférence en hiver, afin que la plante puisse se ressemer.

Toujours est-il que pour un usage familial, il vaut mieux cueillir moins que trop, et laisser aussi de quoi butiner aux abeilles. La plante contient des huiles essentielles toute l’année, même si les concentrations varient suivant les saisons. On peut donc cueillir au fur et à mesure des besoins, saison après saison.

Bonne cueillette !

Adoptez les bons gestes et enseignez-les aux autres ! Faites circuler le savoir-faire !

Regarder la vidéo

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s